Gérer les écrans avec des enfants

Ces chers écrans, OK, on a compris qu’ils ne ecrans psychologue verrieres le buisson chatenay massy antony ines passinisont pas très bons pour nous, qu’ils impactent la qualité du sommeil, de la concentration, des interactions, et du développement de l’enfant, mais comment se repérer dans tout ça ?

Je vous donne mes pistes de réflexions ici…

On peut dire qu’aujourd’hui on est envahi par les écrans, nous mêmes adultes avons été pour la plupart envahis par ces petits engins tels que le smartphone, la tablette, etc. Nos vies sont sur ces outils, notre calendrier, nos contacts, nos adresses… Alors les enfants commencent déjà par observer nos réactions face à ces outils.

Cela vous est-il déjà arrivé de vous sentir un peu comme « hypnotisé » devant un écran? Ce moment où vous aviez du temps à tuer et qu’une fois refermé vous sauriez à peine dire ce que vous avez vu passé sur le fil d’actu ? Si oui, vous avez en quelques sortes expérimenté un état hypnotique. C’est un état similaire lorsque l’on ferme à clé notre maison on que l’on met l’alarme et qu’une minute plus tard on est incapable de dire si on l’a bien fait. Il n’y a rien de grave mais imaginez un enfant, dans un état similaire pendant plusieurs heures derrière son écran quand son cerveau est en plein développement…

Derrière un écran, un enfant n’est pas en interaction avec le monde qui l’entoure… L’échange qui constitue nos relations est riche, et c’est ce dont il a besoin pour se structurer, même en posant plein de questions « dans nos pattes », au lieu d’être sur sa tablette ce qui serait bien plus simple par moments…

Alors quelques conseils pour vous aider à vous repérer :

  • Cadrez le timing fonctionne bien dans les familles : en limitant un maximum la télé.
  • Parlez avec votre enfant un quart d’heure par jour : un temps privilégié en tête à tête, avec une réelle attention dirigée vers lui.
  • Éteignez les écrans pendant les repas.
  • Interrogez-vous vous-même sur votre rapport aux écrans

Qu’est-ce que la règle du 3-6-9-12 ? Vous trouverez des infos en cliquant ici. 

Voyez ici aussi —-> d’autres pistes

  • C’est donc clair, avant 3 ans, l’enfant ne doit pas être devant un écran : même dit éducatif, il n’y a pas de bon écran pour lui. Il a besoin de se développer sur le plan sensoriel et moteur et cela passe par l’interaction avec son environnement. On a de la chance aujourd’hui de voir réapparaitre tout un tas de jolis jeux en bois pour les enfants, de jolies histoires… L’enfant a besoin d’être dans  l’exploration et dans le lien. Cela lui servira toute la vie à se repérer dans son environnement spatial et temporel, et à vivre des émotions adaptées, …

 

Après avoir reçu un grand nombre de familles confrontées à ces difficultés, je vois que le début du changement est difficile à gérer pour tous, puis la frustration est dépassée et enfants comme adultes sont satisfaits de progresser et de passer moins de temps sur les écrans. Les enfants sont moins énervés, les parents aussi…

Loin de moi l’idée de blâmer les parents, car ne sommes-nous pas victimes de ce phénomène des écrans? le plus difficile reste de concilier la vie à 100 à l’heure et cette envie d’être plus en relation, dans nos familles.

%d blogueurs aiment cette page :